Docs

En vu d’autres manipulations...

Sélectionner facilement avec The Gimp

Parce que parfois, ce n’est pas si simple !

Nicolas, le jeudi 4 décembre 2008

C’est à nouveau d’un tutorial de GimpGuru que je vous propose une traduction et adaptation, à vous de l’adapter à vos besoins...

Habituellement, pour sélectionner un objet, vous avez recours à un outil de sélection (logique !), je vous propose une méthode qui devrait fonctionner même si vous n’êtes pas très doué en conduite de souris !

Pour ce tutorial, nous avons besoin d’une image, prenons celle-ci par exemple.

L'image pour notre petit exercice.

Comme l’indique Eric R. Jeschke :

la plus grande difficulté est de créer un masque pour le sujet. Il faut trouver un "masque naturel" qui se trouve déjà dans l’image et rendre notre travail moins fastidieux. Le meilleur contraste entre les éléments peu souvent être trouvé dans le canal vert.

Dans ce cas, nous allons décomposer notre image en canaux Rouge, vert et bleu individuels (Couleurs>Composants>Décomposer dans le modèle colorimétrique RVB, décocher l’option décomposer en calques).

Après avoir regarder chaque canaux afin d’y trouver celui dont le contraste isole le mieux le sujet (ici, le rouge, figure 2), nous allons sélectionner grossièrement le sujet que nous souhaitons sélectionner à l’aide du lasso.

Figure 2 : les 3 canaux (R, V, B) composants l'image.

Ensuite, nous inversons la sélection (Ctrl-I) et la remplissons (à l’aide du pot de peinture) de noir (la couleur de premier plan [1]). Ne sélectionnons plus rien (Maj-Ctrl-A).

Le but du jeu va être maintenant de rendre le sujet blanc (au moins ces contours) à l’aide de l’outil « Seuil » (Couleurs > Seuil). Cet outil transforme l’image en noir et blanc [2], tout ce qui est à gauche du curseur se retrouve noir et ce qui est sélectionné dans l’histogramme est devenu blanc.

Faire glisser le curseur vers la droite ou la gauche jusqu’à obtenir une image où les contours du sujet sont bien isolées (figure 3).

Figure 3 : Les contours du sujet sont bien isolés.

Il nous faut retoucher un peu notre masque pour corriger les dernières imperfections, ça risque d’être un peu fastidieux si les étapes précédentes n’ont pas donné un bon contraste.

Nous allons créer un guide pour nous aider, créons un nouveau calque transparent aux dimensions de l’image que nous appelons « Guide ». Ce calque doit être au dessus du calque « Arrière-plan ».

Allons voir notre image originale, sélectionnons tout (Ctrl-A) et copions la sélection (Ctrl-C) et collons-là dans le calque « Guide ». Enfin, ancrons cette sélection flottante [3] et diminuons l’opacité de ce calque aux alentours de 70 %. Ceci nous permet de travailler sur le masque en voyant l’image originale derrière qui nous sert de guide. Sélectionner le calque « Arrière-plan » car c’est sur lui que nous allons travailler.

À l’aide du pinceau (en utilisant une petite brosse), peignons notre sujet :

Le sujet doit être blanc, tout le reste doit être noir.

L’outil de commutation (la double flèche) de la couleur de premier et d’arrière plan peut s’avérer très utile !

C’est un travail de patience, il faut y aller petit à petit (pensez à relâcher le clic de la souris [4].). De temps en temps, pour voir l’avancement du travail, il est possible de masquer (en cliquant sur l’œil) le calque « Guide .

Enregistrons maintenant ce travail au format natif de The Gimp (XCF) pour pouvoir réutiliser le masque plus tard...

Appliquons un flou gaussien (IIR) de 5 px environ et inversons le masque (couleurs > Inverser).

Notre masque est terminé (figure 4) :).

Figure 4 : notre masque est terminé.

Le prochain article donnera quelques exemples de l’utilisation de se masque de calque. À bientôt !

Notes :

[1Si ce n’est pas le cas, cliquez sur l’icône de rétablissement à côté des 2 rectangles indiquant la couleur de premier et d’arrière plan.

[2et non pas en niveau de gris...

[3À l’aide du bouton dans le dialogue des calques (ou Ctrl-H).

[4ça permettra d’annuler en cas de pépin