Gnews

Près de 2 ans de développement ont été nécessaire

Publication de Debian GNU/Linux 5.0

Etch cède la place à Lenny

Nicolas, le mercredi 18 février 2009

C’est après 22 mois de développement constant qu’est enfin publiée officiellement la dernière mouture de la version stable de la distribution GNU/Linux Debian. Cette version (numérotée 5.0) est surnommée « Lenny ».

Mise à jour des logiciels

Cette nouvelle version de Debian inclut plus de 7 700 nouveaux paquets, pour un total de plus de 23 200 paquets. 72 % des paquets de la distribution Etch ont été mis à jour. Du ménage a également été fait car , 17 % (plus de 3 100) des paquets de Etch ont été supprimés de la distribution.

Voici un tableau des principaux logiciels phares avec leur version dans la distribution Lenny [1]

Paquet  Version dans 4.0 Etch Version dans 5.0 Lenny Version stable en amont
Apache 2.2.3 2.2.9
Serveur DNS BIND 9.3.4 9.5.0 9.5.0
La collection de compilateur GNU comme compilateur par défaut 4.1.1 4.3.2 4.3.3
The Gimp 2.2.13 2.4.7 2.6.5
MySQL 5.0.32 5.0.51a 5.1
OpenSSH 4.3 5.1p1 5.1p1
PHP 5.2.0 5.2.6 5.2.8
Postfix  2.3.8  2.5.5 2.5.6
PostgreSQL  8.1.15  8.3.5 2.3.6
Xorg 7.1 7.3 7.4
GNOME 2.14 2.22 2.24
KDE 3.4.3 3.5.10 3.5.10 [2]
Iceweasel (Firefox) 2.0.0.19 3.0.6 3.0.6
Icedove (Thunderbird) 1.5.0.13 2.0.0.19 2.0.0.19
OpenOffice.org 2.0.4 2.4.1 3.0.1

La gestion des ordinateurs ultra-légers type « Netbook » (par exemple, l’Eee PC d’Asus) est désormais officiellement gérés par Debian [3].

Debian Lenny nous gratifie également d’un nouvel environnement de bureau léger pour X11, lxde, qui est bien adapté aux machines offrant des performances relativement faibles.

Un environnement d’exécution Java, OpenJDK, openjdk-6-jre est désormais disponibles dans Debian.

De plus, avec Lenny Debian offre désormais des systèmes « Live » pour les architectures amd64 et i386.

Le paquet rsyslog devient le démon syslog par défaut de Lenny à la place de syslogd et klogd. La mise à jour de Etch vers Lenny ne se fait pas automatiquement, il faut le faire à la main.

Enfin, pour préparer la prochaine version de Debian (version 6.0, Squeeze), un nombre important de paquets serveurs seront obsolètes, il est conseillé de mettre à jour ces paquets. En particulier :
- Apache (1.x) passera en version 2.x.
- Bind 8, en version 9.
- Exim3, dont le successeur est Exim 4.
- PHP 4 passera en version 5.
- Postgresql 7.4 en version 8.1.
- uw-imapd qui n’a pas encore de successeur précis .

Mise à jour de l’installateur

Les principales mise à jour de l’installateur sont les suivants :

- Chargement de microprogramme (« firmware ») pendant l’installation.
- Prise en charge du RAID SATA.
Mise à jour de sécurité anticipée (l’installateur effectuera la mise à niveau de tous les paquets mis à jour depuis la première publication de Lenny. Cette mise à niveau est effectuée au cours de l’installation, avant le démarrage du système installé).
- Prise en charge du dépôt volatile.
- Nouveau menu de démarrage pour Intel i386 et AMD64.
- Synchronisation de l’horloge par NTP à l’installation.
- Nouvelles langues (Debian peut maintenant être installée dans 63 langues).
- Choix simplifié du pays.

Pour mettre à jour

Après avoir sauvegardé ses données, on va pouvoir se lancer !

Éditer le fichier /etc/apt/sources.list en y mettant lenny à la place de etch :

deb http://mirrors.kernel.org/debian lenny main contrib

La façon recommandée pour faire une mise à niveau depuis des versions précédentes de Debian GNU/Linux est d’utiliser le gestionnaire de paquets aptitude. Ce programme prend des décisions plus sûres pour l’installation des paquets qu'apt-get.

Mettre à jour la liste des paquets grâce à la commande suivante :

# aptitude update

Plusieurs rapports de bogues ont montré que les versions des paquets aptitude dans Etch sont souvent incapables de traiter la mise à jour vers Lenny. Dans Lenny aptitude est plus intelligent dans la recherche de solutions satisfaisant les dépendances. Cette fonctionnalité est particulièrement utilisé pour la mise à jour vers Lenny. Ainsi [4] :

# aptitude install aptitude

Les développeurs Debian conseillent une mise à jour en deux étapes [5].

Dans un premier temps, lancer la commande aptitude safe-upgrade [6] afin de mettre à jour les paquets sans en supprimer. Et, enfin, de faire une mise à jour de la distribution à l’aide de la commande aptitude dist-upgrade. Cette dernière effectuera une mise à niveau complète du système : elle installera les versions les plus récentes de tous les paquets et résoudra tous les changements possibles de dépendances entre paquets des différentes versions.

Mozilla vs Debian, la hache de guerre n’est pas encore enterrée !

Le paragraphe 5.6 des notes de publication
(« État de la sécurité des produits Mozilla ») indique que la règle de sécurité des développeurs des programmes Mozilla firefox, thunderbird et sunbird [7] entre en conflit avec la règle de Debian qui est de ne pas fournir de changements fonctionnels importants dans les mises à jour de sécurité.

L’équipe Debian indique aussi :

Nous ne pouvons pas le prédire aujourd’hui, mais il se peut que pendant la durée de vie de Lenny, l’équipe de sécurité de Debian arrive à un point où la prise en charge des produits Mozilla ne soit plus possible et qu’elle annonce alors la fin de la prise en charge de sécurité pour les produits Mozilla. Vous devriez prendre cela en compte lors du déploiement de Mozilla et considérer des alternatives dans Debian si l’absence de prise en charge de sécurité vous poserait problème.

Sources :
- Les notes de publication.
- Le communiqué de presse.

P.-S. :

Pour fêter ça et l’article numéro 200 du site, tournée générale lors de l’Assemblée générale de ce soir :D

Notes :

[2La branche 4 n’est pas « recommandée ».

[3Pour l’Eee PC, il est conseillé d’utiliser le paquet eeepc-acpi-scripts

[4Cette étape met à jour les paquets libc6 et locales et installe les bibliothèques de prise en charge de SELinux (libselinux1).

[5« En raison de certains conflits de paquets nécessaires entre etch et Lenny, exécuter aptitude dist-upgrade directement va souvent supprimer un grand nombre de paquets que vous voulez garder ».

[6Car l’option upgrade est désuète.

[7Démarqués dans Debian en iceweasel, icedove et iceowl respectivement